mercredi, le 25 juillet 2018.

Revue laine #2 : Pure wool superwash worsted de Rowan Yarns

Oui je sais, je n’ai pas beaucoup parlé tricot sur le blog ces derniers temps et pourtant le tricot occupe quasi toutes mes journées, je vous rassure. Je n’aime pas parler et présenter des choses tant que je n’en ai pas fait le tour, tant que je ne maîtrise pas un minimum (et mon minimum est élevé). L’expérience d’abord, le partage ensuite ;)

Ma première revue laineuse était déjà consacrée à Rowan yarns, à sa qualité Felted Tweed DK. Mon but est toujours de tricoter un maximum de fil que je jugerai éthique selon mes propres critères et valeurs tout en exigeant une qualité de fil irréprochable car la tenue du tricot en dépend aussi. Cependant, pour l’instant, je ne tricote pas que ce genre de fil et il m’arrive de me tourner vers des laines industrielles. En terme de laine full industrielle, Rowan reste pour l’instant une de mes références, et la seule à vrai dire (bien qu’à chaque achat, je me demande si les moutons faisant partie de leur filière sont bien traités, mais la question se pose aussi pour les laines teintes à la main, on en reparlera !).

Le fil

Cette fois, je vais vous présenter sa qualité "Pure wool superwash worsted". Tout comme la "Felted Tweed", elle me pique un peu, elle me gratte, mais si vous me suivez vous savez que j’ai la peau hypersensible, que je fais facilement de l’urticaire et que je suis allergique à différents poils d’animaux, bref, je ne suis pas la référence lambda. Comme je ne peux pas porter ce fil à même la peau, je l’utilise pour tricoter des gros pulls bien chauds pour l’hiver, le genre de pull que l’on porte par-dessus un autre pull, un sous-pull ou un t-shirt bien couvrant. Parce que la première qualité de ce fil, c’est son pouvoir isolant. J’ai tricoté le Pink Memories d’Isabell Kraemer (voir ici et ici) et je peux vous assurer que lorsque je l’enfile, je me sens littéralement isolée du froid ambiant et même du vent.

La pelote pèse 100g pour 200m et le fil provient de Roumanie.

L’échantillon indiqué sur l’étiquette est de 20 mailles et 25 rangs pour obtenir un échantillon de 10 cm sur 10 cm.

Les aiguilles préconisées sont des aiguilles 4,5 mais, personnellement, je n’utilise que des 4 avec ce fil.

Les coloris

La gamme compte pour l’instant 31 coloris, mais j’ai eu oui dire que des petites nouveaux allaient arriver cet automne... Pour ma part, j’ai déjà utilisé les coloris vintage et mauve wash.

Je viens de monter les mailles d’un pull pour mon chéri avec la moonstone (gris clair) et la granite attend dans mon stash (elle est pour mon loulou celle-là).

L’entretien

L’étiquette indique que la laine peut être lavée à 40° en machine, mais j’avoue ne pas avoir essayé. J’utilise le programme laine de ma machine. La laine se détend énormément au lavage, de 10 à 15 cm, mais elle se remet une fois tout à fait sèche. Pas de panique donc et attention au blocage de ne pas figer ou aggraver la situation.

C’est un fil qui ne demande pas un entretien énorme, il n’absorbe pas les odeurs de transpiration donc, à moins de le salir, vous pouvez le porter de nombreuses fois avant de devoir le laver. Une bonne aération un jour de brise fraîche suffit.

Par contre, attention, parce que ça sent le mouton. Si vous le portez sans veste un jour de pluie, vous voilà prévenus ;)

Le prix

Aux alentours de 10eur la pelote.

Conclusion

En 100% laine, c’est le fil que je préfère utiliser pour l’instant, je pense sincèrement qu’il est de qualité. Maintenant, si on le compare à du merinos plus luxueux (La fée fil, Tôt le matin yarns ou en encore Malabrigo - que des revues à venir sur le blog !), il est évidemment moins agréable à tricoter, moins "classe" et présente, à mon sens, moins de tenue. C’est pour ça que je ne l’utilise que pour tricoter des gros pulls d’aspect plus rustique dans le cadre de projets précis.

Comme j’aime tricoter serré (je préfère le rendu, j’aime que mes vêtements aient de la tenue, encore une fois), le côté un peu flasque du fil ne me pose pas problème. Si vous avez tendance à tricoter lâche, je vous conseille par contre de diminuer au maximum votre taille d’aiguille pour éviter le risque d’un visuel un peu "cheap".

Concernant son prix, je le trouve trop élevé au prix plein (je préfère de loin le rapport qualité prix de la Malabrigo worsted) et je ne l’achète que lorsqu’il y a des réductions.

Bref, ce fil n’est pas transcendant à tricoter (selon moi en tous les cas), mais dans sa gamme il est nettement meilleur que celui d’autres marques moins chères et, une fois tricoté, vous aurez un ouvrage durable dans le temps.

Pour shopper la Pure wool superwash worsted de Rowan*, c’est par ici, sur loveknitting.com (un article au sujet de ce site est prévu pour bientôt).

*lien affilié

Rejoins-moi sur les réseaux ! =)
Facebook
Instagram

Et si tu lisais aussi:

Laissez-moi un commentaire

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

.

Bienvenue...


.. sur mon blog tricot ! Tricoter est devenu essentiel pour moi, au point de me nourrir de tous ses aspects : vente de mes ouvrages, création de mes propres designs, cours. Ce qui ne m’empêche pas de tricoter avec avidité les patrons des autres et de dévorer un maximum de livres sur le sujet. Pour en savoir plus, je vous invite à lire ma page "A propos" et à vous promener sur le blog ! Bonne visite !

Recherche


Me suivre, ailleurs ...





*Lien affilié

Portfolio