vendredi, le 21 septembre 2018.

Trucs et astuces pour tricoter en anglais

Je constate régulièrement à quel point tricoter des patrons en anglais peut encore faire peur à nombre d’entre vous alors que, par ailleurs, nous sommes également nombreuses à clamer haut et fort que ce n’est pas compliqué. Et je vous le confirme, ça ne l’est pas. Le tricot en anglais est très intuitif et demande bien moins de blabla qu’en français.

Dans son excellent livre "Je me mets au tricot" (voir mon article à ce sujet), Lise Tailor demande "pourquoi tricoter en anglais". Sans vouloir recopier ses propos, la réponse est celle-ci : pour élargir vos horizons. Même si la francophonie compte aujourd’hui quelques designers indépendants et modernes de grande qualité, je trouve personnellement dommage de se couper d’une partie de la créativité qui règne en la matière dans le monde entier. Dommage et surtout frustrant. Car il y a toujours un moment où vous allez avoir un coup de coeur absolu pour un patron qui n’existe pas en français. Soit qu’il aura été rédigé par une anglophone, soit qu’il aura été traduit en anglais (du norvégien par exemple), mais pas en français. Le jour où vous aurez ce coup de coeur, osez vous lancer !

Oui, mais.... comment ?

1. Choisissez le bon patron

Soit un coup de coeur absolu qui vous motivera quel que soit son niveau de difficulté, soit un patron simple et créé pour les débutants comme le pull flax de TinCanKnit (voir mon article), soit un patron en français (que vous avez déjà tricoté ou non) et pour lequel il existe une traduction en anglais (c’est le cas des patrons d’Isabell Kraemer ou de Gabrielle Vézina par exemple).

2. Munissez-vous d’un lexique de traduction

Si vous possédez le livre de Lise Tailor, vous le trouverez page 104. Mais pas besoin de payer pour avoir ce lexique ! Pour ma part, j’ai débuté avec celui-ci : le tricot dico de tricotin.com

Il est vraiment très complet, je n’ai pas trouvé mieux pour l’instant.

3. Gardez un convertisseur inches/cm sous la main

Et oui, nos amis anglophones n’utilisent pas le même système métrique que nous.
Ici non plus pas besoin de débourser un centime. Il existe de nombreux convertisseurs sur le net et même des appli pour smartphone.

Un exemple ici, avec celui de commentcalculer.net

4. Lancez-vous !

Tergiverser et se dire qu’on n’y arrivera pas est le meilleur moyen de ne pas y arriver ! Choisissez un moment où vous n’êtes pas trop fatigué(e), où vous avez du temps pour vous, où vous ne serez pas dérangé(e). Faites ça dans votre endroit préféré, dans une ambiance qui vous fait du bien (avec ou sans musique, à la lueur des bougies ou en plein jour....). Je vous conseille également de choisir une laine que vous connaissez déjà et que vous appréciez tout particulièrement tricoter.

Et surtout, surtout, dites-vous que vous allez y arriver, peu importe si c’est du premier coup ou pas. Je suis certaine que vous avez dû affronter bien pire dans votre vie qu’un patron en anglais, non ? ;)

Les essentiels

Voici les termes de base, les essentiels, pour démarrer votre tricot en anglais !

J’espère que mon article aura pu vous rassurer et vous donner l’envie de vous y mettre. En tous les cas, vous avez désormais tous les outils pour y arriver !

Rejoins-moi sur les réseaux ! =)
Facebook
Instagram

Et si tu lisais aussi:

Laissez-moi un commentaire

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

.

Bienvenue...


.. sur mon blog tricot ! Tricoter est devenu essentiel pour moi, au point de me nourrir de tous ses aspects : vente de mes ouvrages, création de mes propres designs, cours. Ce qui ne m’empêche pas de tricoter avec avidité les patrons des autres et de dévorer un maximum de livres sur le sujet. Pour en savoir plus, je vous invite à lire ma page "A propos" et à vous promener sur le blog ! Bonne visite !

Recherche


Me suivre, ailleurs ...





*Lien affilié

Portfolio