lundi, le 29 avril 2019.

Laver, bloquer et entretenir son tricot #1 : laver

En tricot "moderne" aussi appelé tricot contemporain (et je crois que je préfère cette dernière appellation), laver et bloquer son ouvrage tricoté fait partie intégrante du processus.

Pourquoi ? Parce que lorsque que vous tricotez un fil, vous le "malmenez", vous lui imprimez votre "patte" plus ou moins violemment selon le point utilisé. La laine en particulier a une mémoire de forme, plus ou moins développée selon le type, que le lavage et ensuite le blocage permettent de travailler (on ne peut bloquer un ouvrage qui n’est pas mouillé).

C’est pour ça que le sacro-saint échantillon n’a d’utilité que s’il est lui aussi lavé et bloqué.

Si votre ouvrage se tricote en plusieurs pièces, je vous conseille de laver et bloquer les pièces séparément avant de les coudre. Je sais que certaines personnes disent totalement le contraire, vous pouvez donc essayer les deux méthodes et choisir celles qui vous convient le mieux ! Personnellement, je trouve que c’est plus facile de faire les coutures quand les pièces sont bien en forme (bien à plat, bien lisses sans roulotter par exemple).

Sans compter le fait que travailler sur un ouvrage pendant des dizaines d’heures, voire des semaines pour certains, le trimbaler, le laisser traîner partout l’a rendu un peu pas très frais.

J’ai creusé le sujet autant que j’ai pu et je vous propose une mini-série de trois articles détaillés : laver, bloquer et entretenir son tricot. Trois étapes essentielles pour préserver vos précieux ouvrages dont vous pouvez être si fières.

Commençons par le commencement : laver

Vous trouverez les indications de lavage spécifique à votre fil sur l’étiquette qui l’accompagne ou sur le site même du revendeur (c’est souvent le cas pour les teinturières indépendantes). Je suis obligée de dire que ces indications priment, elles vous indiqueront souvent de laver votre ouvrage à la main. Mais entre nous, dans ma pratique, je ne les suis pas vu que j’utilise ma machine à laver (tout en prenant une série de précautions). Voyons cela ensemble !

Lavage à la main

C’est ce qui est le plus recommandé, mais ce n’est pas ce que je fais comme je viens de le dire, nous verrons cela plus bas.

J’ai souvent lu qu’il faut laver son tricot à température ambiante "à l’eau tiède" pour ne pas créer de choc thermique et pour éviter que la laine ne dégorge.

Effectivement, la laine ne supporte ni le trop chaud ni le... trop froid. Mais c’est quoi une eau tiède, quelle température ambiante ? Déjà, une eau tiède est une eau entre 32° et 35°. Donc on laisse tomber, c’est trop chaud pour du lainage. Un tricot doit être lavé entre 20° et 30°. Si chez vous il fait 14° l’hiver, la température ambiante ne conviendra donc pas à votre ouvrage. Idem s’il en fait 35° dans votre living en plein été. Vous pouvez utiliser un thermomètre de bain pour vérifier la température de votre eau et décidez, avec l’expérience, ce qui vous semble le mieux entre ces deux marges de 20 et 30°.

Pour ce qui est de la crainte que la laine dégorge... qu’elle dégorge ! L’intérêt de l’échantillon, c’est justement d’avoir testé avant les réactions de votre fil. Si votre ouvrage est d’une seule couleur et qu’elle dégorge au lavage, ce n’est pas bien grave. Ce n’est que du surplus de teinture qui s’en va et c’est très bien ainsi ! La teinturière indépendante a normalement déjà rincé encore et encore ses écheveaux pour éliminer ce surplus, mais il peut en rester (idem lors d’un processus industriel). Maintenant, évidemment, si votre fil dégorge au point de changer de teinte, il faut peut-être se poser des questions (ça ne m’est encore jamais arrivé !). Si votre ouvrage compte plusieurs teintes et que le test de l’échantillon montre un dégorgement (genre votre blanc vire au rose ou au bleu), je vous conseille alors de rincer les écheveaux jusqu’à ce qu’il ne dégorge plus avant de les tricoter.

On lave un seul ouvrage à la fois pour le préserver du dégorgement d’un autre, mais aussi des frottement éventuels. On le laisse tremper en l’immergeant totalement dans l’eau pendant 15 à 20 minutes. Pas de torsion ou de frottement (vous ne lavez pas le fond de votre culotte !) On laisse juste tremper.

On peut mettre de la lessive ou pas. Si vous en mettez, je vous conseille soit de la lessive bio, bien plus douce que la lessive industrielle (ou alors prenez au minimum une lessive industrielle spécial lainage) soit de la lessive sans rinçage spécialement conçue pour les tricots (Eucalan, Soak). Pour la lessive avec rinçage, mettez-en le moins possible : contrairement à vous (quoi que...), la laine peut s’irriter d’un bain moussant.

Une fois la petite séance dans l’eau terminée, on passe au rinçage si vous avez utilisé une lessive "classique". Retrempage dans de l’eau claire jusqu’à élimination de la lessive.

Ensuite, il va falloir "essorer". Evacuez l’eau au maximum dans votre évier ou votre baignoire en pressant votre tricot (presser, pas tordre, j’insiste). Quand celui-ci ne pleure plus des rivières mais se contente de goutter, vous pouvez l’installer sur une ou plusieurs serviettes de bain. Ensuite, vous déposez une ou plusieurs serviettes de bain par-dessus et... vous marchez dessus jusqu’à en extraire un maximum d’eau.

Je sais que toute cette procédure peut faire peur, mais gardez en tête qu’un tricot ne se lave pas aussi souvent que des vêtements en coton ou issus de la pétro-chimie, j’y reviendrai dans l’article "entretien".

En résumé :

- On évite le trop chaud ET le trop froid. Température = entre 20° et 30°
- On laisse tremper pendant 15 à 20 minutes.
- Lessive bio ou lessive industrielle spéciale laine ou lessive sans rinçage.
- La laine n’aime pas la mousse.
- La laine n’aime ni les torsions ni les frottements intempestifs.

Lavage en machine

Sur la plupart des machines, vous trouverez un programme "laine", soit à 20°, soit à 30°. Pendant longtemps, j’ai cru que ce programme était un pur produit marketing, comme le programme "jeans". Et en fait non. Jusqu’à présent, j’ai lavé tous mes ouvrages en machine avec ce programme et je n’ai encore rencontré aucun souci. Je me doute que ça arrivera bien un jour, mais pour l’instant toutes mes laines en sont ressorties impeccables, tant des laines industrielles que teintes à la main.

Notez bien que si vous avez un programme "à la main" et un programme "laine", vous devez choisir le programme laine. Et si votre programme laine affiche fièrement un 40°, fuyez-le, c’est une hérésie (je l’ai pourtant déjà vu !).

Je prends quand même quelques précautions :


- Test sur un échantillon.
- Un seul ouvrage à la fois quelle que soit sa taille.
- Très peu de lessive pour éviter la mousse (entre une cuillère à café et une à soupe).
- Jamais d’adoucissant mais un peu de vinaigre (entre une cuillère à café et une à soupe).
- Un essorage limité

Certaines laines peuvent ressortir gorgée d’eau avec ce cycle de lavage. Dans ce cas, je mets l’ouvrage à essorer avec quelques tours supplémentaires (si le cycle laine = 800 tours d’essorage, je vais le réessorer à 1200 tours. Je conseille de ne jamais dépasser cette vitesse et, si possible, de tester sur échantillon avant).

Prochaine étape, le blocage... à lire ici !

Si vous avez des questions, des commentaires ou des compléments d’information, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires du blog afin que tout le monde puisse en profiter et vous lire, aujourd’hui, mais aussi plus tard (ce qui ne sera pas le cas sur insta ;) )

Rejoins-moi sur les réseaux ! =)
Facebook
Instagram
Mastodon

Et si tu lisais aussi:

Laissez-moi un commentaire

3 commentaires
  • Vero , le dimanche 19 mai 2019, à 07:34

    Au début de mon reapprentissage du tricot, je fuyais le lavage, j’imaginais que ça allait abîmer la laine. Puis, j’ai testé et approuvé, car effectivement la laine donne alors son potentiel. J’avoue ne pas oser le lavage en machine... faudra que j’essaye une petite lessive d’échantillons ☺️

    Répondre à ce message

    • Vanessa Pesades , le dimanche 19 mai 2019, à 12:05

      Je te conseille vraiment de faire le test avec tes échantillons, mais un à un alors. Si tu peux laver quelques tricots en machine sur le programme laine de temps en temps, ça peut te soulager un peu. Tiens-moi au courant !

      Répondre à ce message

      • Vero , le dimanche 19 mai 2019, à 12:29

        Je vais essayer... pour mes châles je n’ai pas d’échantillon... alors ceux là je me les garderai à la main...

        Répondre à ce message

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

.

Bienvenue...


.. sur mon blog tricot ! Tricoter est devenu essentiel pour moi, j’y ai véritablement trouvé ma voie/voix dans tous ses aspects. Ce blog est la porte ouverte vers mon univers, mais aussi vers le tricot en tant qu’art et artisanat. En espérant que, vous aussi, vous y trouviez votre voie/voix. Pour en savoir plus, je vous invite à lire ma rubrique "Causeries" et à vous promener sur le blog ! Bonne visite !

*Lien affilié

Recherche


Me suivre, ailleurs ...


Portfolio