vendredi, le 10 mai 2019.

Laver, bloquer et entretenir son tricot #2 : bloquer

Préambule = Laver, bloquer et entretenir son tricot#1 : laver

Bloquer signifie mettre en forme son tricot. Repasser un ouvrage tricoté serait trop agressif, voire carrément mortel en fonction de votre laine, donc on obtient un effet "repassé" à l’aide d’un blocage approprié.

Mais ce processus permet aussi à la fibre de prendre sa place, de se lisser et, de facto, de sublimer votre ouvrage. Bien sûr, la réaction sera différente en fonction du type de laine, à vous de faire vos expériences, sur des échantillons notamment.

Concrètement, on va faire sécher son ouvrage à plat mais en le fixant avec des aiguilles et des peignes de blocage. Un peu comme si vous mettiez un coup de laque sur une fleur séchée (bon je caricature un peu fort certes, mais vous voyez l’idée comme ça). Une fois le tricot sec, le blocage est terminé. En fonction de la saison et de la température ambiante de votre habitation, il faudra plus ou moins de temps. Comptez de quelques heures à deux ou trois jours.

La mise en forme est indispensable pour à peu près tous les ouvrages, mais doit s’aborder différemment en fonction du point utilisé, de la fibre etc.

Le blocage peut être agressif ou léger.

Le blocage agressif

On utilise ce type de blocage pour les châles ou la dentelle par exemple. Quand je bloque mes châles, j’étire au maximum pour qu’ils soient bien plats, bien lisses et pour utiliser tout le potentiel d’étirement de la fibre tout simplement.

Vous pouvez également utiliser un blocage agressif pour tenter de pallier certaines erreurs, comme des manches ou un corps de pull un peu trop court, mais ça ne fonctionne pas à tous les coups. En fonction de la fibre, le blocage agressif peut tenir sur le long terme, avec ou sans nouveaux lavages, mais ce n’est pas toujours le cas. Il n’y a pas une vérité en la matière, mais la somme de nos expériences individuelles. C’est par l’expérience que vous apprendrez à gérer vos blocages.

On n’utilisera jamais ce type de blocage sur du jacquard car il se déformera et ce sera visible. Donc si votre jacquard est trop serré, il vaut mieux détricoter et recommencer.

Le blocage non agressif

Un blocage non agressif est un blocage où vous faites sécher à plat et où vous "fignolez" sans étirer trop la fibre. Par exemple, vous mettez le col en forme en l’épinglant tout du long, vous veiller à ce que les bords (des manches, du corps etc) soient droits et n’ondulent pas. Et au final les dimensions de votre ouvrage ne varieront pas tellement avant et après, ce qui n’est généralement pas le cas avec un blocage agressif.

Le matériel de blocage

Il vous faudra des peignes et des aiguilles de blocage ainsi qu’éventuellement des fils de blocage et des tapis de blocage.

Lien affilié vers peignes de blocage

Lien affilié vers aiguilles de blocage

Lien affilié vers tapis de blocage

Tout ceci a un coût et des alternatives existent.

Les peignes et les aiguilles de blocage peuvent être remplacés par des aiguilles de couturières, celles avec la "petite boule" en guise de tête. Mais cela vous demandera beaucoup plus de patience. Personnellement, j’ai investi dans des peignes.

Les fils de blocage ne me semblent pas indispensables, mais c’est peut-être parce que je n’en ai pas encore utilisés. Je pense qu’ils servent essentiellement pour les châles, dites-le moi si je me trompe !

Les tapis de blocage doivent être épais et de bonne qualité, ceux que je possède ne me satisfont pas pour être honnête (le rapport qualité/prix est loin d’être optimal). Utilisez plutôt plusieurs grosses couvertures superposées ou un matelas ou des vieux tapis de yoga, bref tout support épais, grand et prêt à être piqué.

Conclusion

Le blocage est indispensable, il demande un peu de temps et de patience mais sublimera votre tricot et peut être réalisé à moindre coût malgré les apparences. Alors n’hésitez plus !

Prochaine étape : l’entretien, à lire bientôt sur le blog !

Rejoins-moi sur les réseaux ! =)
Facebook
Instagram

Et si tu lisais aussi:

Laissez-moi un commentaire

4 commentaires
  • Vero , le dimanche 19 mai 2019, à 07:42

    Comme toi pour le blocage, j’ai commencé avec des épingles lambdas et j’ai enrichi mon trousse de tricoteuse avec des peignes qui il faut le dire sont très utiles. J’utilise un matelas, parfois trop petit pour les châles qu’il faut étendre à n’en plus finir. J’ai quand même une question, pourquoi croises tu les manches de ton pulls pour le bloquer ? Et enfin, j’ai lu récemment sur un forum ravelry qu’on pouvait mettre des sacs poubelle sous le tricot afin qu’il sèche mieux. )ça éviterait à l’humidité de rester trop longtemps entre le support et l’ouvrage, qu’en penses tu ?

    Répondre à ce message

    • Vanessa Pesades , le dimanche 19 mai 2019, à 12:10

      Très bonne question pour les manches, je me demandais si quelqu’un allait être intrigué :p En fait, je n’avais pas la place pour les étendre cette fois-là, tout simplement.

      Pour cette histoire de sacs poubelles, je t’avoue avoir des aprioris, mais fondés sur pas grand chose : je pars du principe que si je n’ai pas testé, je ne peux pas savoir et donc pas juger. Par contre, ce qui est certain c’est qu’il faut veiller à ce que les sacs poubelles soient exempts d’inscriptions car l’encre pourrait être transférée sur le tricot. Ca c’est du vécu, pas sur mes tricots, mais sur des portes blanches ou du carrelage. Cette encre ne tient pas et se transfère très vite en cas d’humidité.

      Répondre à ce message

  • Vero , le dimanche 19 mai 2019, à 12:31

    Tout simplement... évidemment pour les inscriptions je n’y avais pas pensé, je songeai aux produits chimiques que contiennent les sacs... encore une fois si on ne teste pas...

    Répondre à ce message

    • Vanessa Pesades , le lundi 20 mai 2019, à 08:25

      Oui voilà il faut tester. Ce n’est pas que je ne veux pas affirmer haut et fort ce que j’avance, mais je ne peux parler que de mon expérience, donner des pistes. Pour le reste, il y a trop de paramètres, chaque laine est différente, chaque machine laver, chaque lessive etc.

      Répondre à ce message

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

.

Bienvenue...


.. sur mon blog tricot ! Tricoter est devenu essentiel pour moi, j’y ai véritablement trouvé ma voie/voix dans tous ses aspects. Ce blog est la porte ouverte vers mon univers, mais aussi vers le tricot en tant qu’art et artisanat. En espérant que, vous aussi, vous y trouviez votre voie/voix. Pour en savoir plus, je vous invite à lire ma rubrique "Causeries" et à vous promener sur le blog ! Bonne visite !

*Lien affilié

Recherche


Me suivre, ailleurs ...


LoveKnitting *Lien affilié

Portfolio