mercredi, le 12 février 2020.

La Marinière Moderne de Marie-Christine Lévesque

Je crois que c’est officiel : je mets du temps avant de vous faire un retour sur les ouvrages que je tricote. Et, finalement, c’est mieux ainsi car je me rends compte que je préfère prendre ce temps de recul pour lier à la fois l’expérience du tricot et celle de porter l’ouvrage sur une durée plus ou moins longue. Le hashtag slowknitting que je m’accole sur les réseaux sociaux me correspond donc à bien des niveaux.

J’ai découvert la Marinière Moderne via des podcasts (ben voui me direz-vous... ben non, vous verrez que ce ne sera pas toujours le cas ;) ). Pour être honnête avec vous, elle a bien attiré mon regard, mais sans que mon coeur ne fasse boum de suite. Tout simplement parce que, premièrement, je n’ai jamais été fan de rayures et, deuxièmement, je n’ai pas vu d’association de couleurs qui me parlaient particulièrement malgré de très jolies versions. Pourtant, elle me trottait dans la tête, en toile de fond.

La Marinière Moderne en quelques mots

Tout le monde connaît la marinière classique. Pull rayé traditionnellement en jersey de coton bleu indigo et blanc, uniforme des matelots de la Marine nationale à l’origine, portée sur le devant de la scène vestimentaire par Coco Chanel.

Pour en savoir plus sur l’histoire de la marinière, vous pouvez lire ici l’article Wikipédia.

Marie-Christine Lévesque, designeuse québecoise, la revisite en fait avec brio en trois points : les rayures des manches s’arrêtent avant le coude, le jersey se transforme en point texturé et les rayures se font multicolores.

Mes choix (laine, taille, etc.)

Comme je vous le disais, ce patron me trottait dans la tête, un peu en mode fera/fera pas. J’avais dans mon stash un écheveau de Les Hortensias, une couleur de la Fée Filqui m’obsédait un peu. A vrai dire, quand j’ai vu cette couleur la première fois, je n’ai pas su quoi en penser. Je retournais sans cesse la voir, elle aussi me trottait dans la tête et j’ai fini par la commander. Quand j’ai ouvert le paquet, j’ai su que je l’aimais vraiment. Mais je ne savais pas quoi en faire. Des mois plus tard, pendant que je rêvassais sur la boutique en ligne de la Fée Fil, je suis tombée en amour devant le coloris Sirius. Là, pas de doute, pas la moindre hésitation. J’allais me tricoter un pull dans cette couleur. Et bingo, l’image mentale de la Marinière Moderne, associant couleur principale en Sirius et rayures en Les Hortensias m’est apparue comme une évidence. Ça allait rendre du tonnerre. (Et oui, un article sur ces laines suivra le moment venu ;) )

Pour la taille, malheureusement, je ne suis plus certaine de ce que j’ai fait (ça n’arrivera plus car je note désormais consciencieusement ce que je fais dans un cahier dédié). Mais comme d’habitude, j’ai navigué un peu car mon tricot serré correspond rarement aux échantillons demandés.

Mon échantillon (lavé et bloqué) : 30 mailles et 43 rangs
L’échantillon de la designeuse : 26 mailles et 36 rangs

J’ai tricoté en 3,5mm avec mes Knit Pro cubics en bois de rose pour le corps et mes Hiya Hiya 23 cm en bambou pour les manches.

Mon avis sur le patron

La marinière moderne est disponible en français sur Ravelry.

Le patron est rédigé de manière claire et bien structuré. Il manque juste le schéma technique du pull, selon moi (oui j’aime bien quand il y a ce type de schéma). Mais cela n’entrave en rien le bon déroulement du tricot (ce qui peut être le cas avec certains modèles).

Je ne recommanderais toutefois pas ce patron au débutantes car il vous faudra relever des mailles pour l’encolure, faire des mailles torses et réaliser un rabattage tubulaire. Mais si vous avez un niveau intermédiaire, vous pouvez tout à fait vous lancer et utiliser la Marinière Moderne pour découvrir ces techniques ou les approfondir. Notez que vous pouvez également décider de rabattre vos mailles selon une méthode plus simple et/ou réaliser vos bord-côtes "normalement" sans mailles torses pour un première fois et tricoter une deuxième version plus aboutie quand vous serez plus aguerrie. Ce type de patron est typiquement fait pour être tricoté à plusieurs reprises, ne vous en privez pas !

L’expérience tricot

J’ai pris beaucoup de plaisir à tricoter ce pull. Globalement, j’ai trouvé l’expérience à la fois rythmée et douce. Rythmée parce qu’il y a le point texturé et l’alternance des couleurs. Douce parce que le point texturé n’est pas compliqué et que l’alternance des couleurs était un ravissement pour mes yeux.

Je n’ai pas rencontré de difficulté pour les mailles torses. Par contre, j’ai eu plus de mal pour relever les mailles pour l’encolure et pour le rabattage tubulaire.

Je n’avais pas une grande expérience pour relever les mailles au moment où j’ai tricoté ce pull et je dois être honnête avec vous : j’ai perdu patience après deux essais infructueux. Ma tête ne rentrait pas dans le col. Par contre, je ne me suis pas démontée, j’ai tricoté une bande de bord-côte à part et je l’ai cousue. Je suis assez contente du résultat. Heureusement, maintenant je sais très bien relever mes mailles (au point de me demander comment j’ai pu ne pas y arriver à l’époque).

Pour ce qui est du rabattage tubulaire, je vous ai raconté mon expérience à chaud dans un précédent article.

Mon premier rabattage tubulaire (OMG !)

Pour le bas du corps, le résultat n’est ni optimal ni uniforme mais porté cela ne se voit pas du tout. Pour les manches, j’ai fait mieux ! Cette technique n’est pas complexe en soi mais elle demande de la concentration et surtout une laine appropriée. La mienne ne l’était pas. Je vous renvoie vers l’article ci-dessus si vous voulez en savoir plus.

J’ai décidé d’apporter deux modifications en cours de route (vous savez maintenant que j’aime bien mettre mon grain de sel). La première est que le point texturé n’apparaît normalement pas dans les rayures qui sont tricotées en jersey simple. J’ai choisi de le faire apparaître sur le dernier rang de chaque rayure afin de casser encore plus l’effet marinière (mais je ne dirai pas comment afin de ne pas trop en dévoiler sur le patron). J’ai également choisi de faire plus de rayures que préconisé sur les manches. J’aime beaucoup l’idée de s’arrêter avant le coude mais je suis allée jusqu’au coude parce que .... ne vous moquez pas...j’avais trop envie de tricoter encore des rayures avec Les Hortensias.

Le mot de la fin

J’en suis ravie ! Tant visuellement que pour les apprentissages techniques qu’il m’a apportés ! Il est également très confortable, comme une seconde peau.

L’association des couleurs, la coupe, l’élégant bord-côte torse, la fausse couture sur le côté... ce pull est une mine de petits plaisirs tricotesques.

Je le porte très très souvent et il me vaut régulièrement des compliments.

Pour retrouver le patron de la Marinière Moderne, c’est par ici !

Rejoins-moi sur les réseaux ! =)
Facebook
Instagram
Mastodon

Et si tu lisais aussi:

Laissez-moi un commentaire

2 comments
  • Vero , le jeudi 13 février 2020, à 16:55

    Cette marinière te correspond bien, les tons et les petits changements 🥰

    Elle est très réussie et l’association des coloris est géniale. J’ai souvent des difficultés à associer plusieurs coloris par écran interposé. Je préfère de loin voir les couleurs en vrai.

    Encore bravo pour ta marinière ! Bisous

    Répondre à ce message

    • Nessa Ulne , le vendredi 14 février 2020, à 13:24

      Merci beaucoup ! C’est ça qui est gai avec le tricot ! Pouvoir s’approprier l’ouvrage !

      Je ne pourrais pas avoir l’occasion de voir les coloris des teinturières indépendantes "en vrai" donc en fait je ne me pose pas la question et une fois la réflexion arrivée à maturité, je fonce :D

      Bisous à toi et merci pour ton commentaire <3

      Répondre à ce message

modération a priori

moderation info

forum qui etes vous
saisie texte legend

.

Bienvenue...


.. sur mon blog tricot ! Tricoter est devenu essentiel pour moi, j’y ai véritablement trouvé ma voie/voix dans tous ses aspects. Ce blog est la porte ouverte vers mon univers, mais aussi vers le tricot en tant qu’art et artisanat. En espérant que, vous aussi, vous y trouviez votre voie/voix. Pour en savoir plus, je vous invite à lire ma rubrique "Causeries" et à vous promener sur le blog ! Bonne visite !

Recherche


Me suivre, ailleurs ...


Besoin d'un rédacteur/correcteur ?
Contactez-moi !

Portfolio