jeudi, le 30 janvier 2020.

Quel déo pour mes tricots ?

Avec la participation amicale de @littlegreenbee : www.littlegreenbee.be

Cet article n’était pas prévu à la base, mais l’enthousiasme de ma communauté sur instagram est passé par là. Alors, avant toute chose, merci à toutes les personnes qui ont échangé avec moi sur le sujet.

Cette année, j’aimerais porter mes lainages en fingering à même la peau. Pour cela, je sais que je dois impérativement changer de déodorant car le mien abîme les rebords de mes tops. J’utilise le Schmidt’s Rose & Vanilla. Son souci ? Il contient du bicarbonate de soude et décolore mes vêtements.

J’ai donc demandé en story qu’on me renseigne quelques marques de déodorants bio. Impérativement bio car je ne consomme rien d’autre. Que ce soit dans mon assiette, en cosmétique ou en produits d’entretien : le plus bio possible et le moins transformé possible.

Pour prendre un minimum de risque avec mes précieux lainages, je dois aussi accepter de mettre de côté tout ce qui contient : parfum, alcool et huiles essentielles en plus du bicarbonate de soude. Je l’avais déjà évoqué dans mon article sur l’entretien des tricots (ici).

Mais il n’y a pas que les vêtements que le déodorant peut abîmer, il y a également notre peau, voire notre santé. Faut-il rappeler que des ingrédients tels que les sels d’aluminium, certains conservateurs, les composés éthoxylés et les fameux parabens sont suspectés de provoquer des dommages irréversibles à nos organismes ? J’ai suffisamment de connaissances en la matière pour lire les listes d’ingrédients en diagonale et "sentir" si je dois passer mon chemin ou non. Mais j’avoue ne pas être une experte en la matière, je ne pourrais pas rentrer dans les détails sans faire moi-même de longues recherches qui me demanderaient de croiser des sources et de m’appuyer sur l’expertise d’autres personnes.

C’est pourquoi j’ai demandé à mon amie Deborah, du blog littlegreenbee.be, d’intervenir dans mon article. Blogueuse éthique et lifestyle green, forte de ses études en environnement et de plusieurs années d’expérience à rédiger sur le sujet, elle me semblait la personne idéale pour nous/vous informer. Chacune des gentilles tricopines qui m’a conseillé un déodorant trouvera donc ci-dessous un avis sérieux sur la composition de celui-ci !

Et moi ? Est-ce que je vais suivre l’avis de Deborah ? Réponse en fin d’article.

Allez, on se retrousse les manches et on inspecte tout ça à la loupe !

Voici les déodorants qui m’ont été conseillés, la liste des ingrédients et, bien sûr, une petite analyse de la compo en plus de nos avis.

Ben & Anna

Ingrédients : Sodium BicarbonateButyrospermum Parkii (Shea) Butter [1]Maranta Arundinacea Root Powder [1]Zea mays (corn) starchCocos Nucifera (Coconut) Oil [1]Helianthus Annuus (Sunflower) Seed Oil [1]Cetyl AlcoholStearyl AlcoholCoco Caprylate/ CaprateHelianthus Annuus (Sunflower) Seed WaxRicinus Communis (Castor) Seed OilShorea Robusta ResinRhus Verniciflua Peel CeraCaprylic/capric TriglycerideCedrus Atlantica (Atlas Cedar) OilRhus Succedanea Fruit CeraCitrus Reticulata (Tangerine) Peel OilLimonene [2]TocopherolAscorbyl Palmitate (Vitamin C)Simmondsia Chinensis (Jojoba) Seed Oil [1]Cymbopogon Martini (Palmarosa) OilGeraniol [2]Cananga Odorata (Ylang Ylang) Flower OilLinalool [2]Benzyl Benzoate [2]Citral [2]Daucus Carota Sativa (Carrot) Root Extract [1]Rosmarinus Officinalis (Rosemary) Leaf Extract [1] 1provenant de l’agriculture biologique 2provenant d’huiles essentielles naturelles

@liferoadknitting : Ma première réaction est d’être alertée par la longueur de la liste d’ingrédients. Pour du certifié "NaTrue" qui s’affiche anti-greenwashing, j’avoue que ça me dérange. Je ne connais pas les conditions du label. A vrai dire, je ne connaissais pas ce label avant. Ensuite, je vois que le premier ingrédient de la liste est du bicarbonate de soude... justement un des ingrédients que je suspecte de délaver les teintures des vêtements. Je vois aussi du linalool qui est un allergène assez puissant. Bref, malgré un packaging très attirant et le côté zéro déchet, je suis sur mes gardes. Je vois en plus dans les avis clients qu’il laisse des traces sur les vêtements noirs et que sa base, grasse, peut laisser des taches... Je sens les limites de mes connaissances en la matière et je suis curieuse de ce que Deborah va me dire...

@littlegreenbee : Je te suis amplement dans ton analyse ! La liste est beaucoup trop longue pour inspirer confiance. Je trouve qu’il est important de se tourner vers des produits qui contiennent le moins d’ingrédients possibles, dans une optique plus minimaliste. Ensuite, en regardant de plus près la composition des ingrédients, on y retrouve plusieurs agents irritants, or les aisselles sont une zone du corps particulièrement fragile. Tout d’abord, je déconseille le bicarbonate de soude, très irritant. J’ai pour ma part de véritables brûlures qui apparaissent dès l’utilisation d’un produit qui en contient mais le bicarbonate de soude peut aussi devenir irritant à la longue, pour certaines personnes. Notons par ailleurs que le label Natrue est censé être fiable et qu’il garantit l’absence d’huile estérifiée. Celle-ci est controversée de par sa composition synthétique, car elle ne contient pas les mêmes nutriments qu’une huile végétale naturelle. Or, quelle surprise de retrouver du « coco Caprylate Caprate » et du « Caprylic Capric Triglyceride », qui sont…justement des huiles estérifiées. L’alerte greenwashing se met en route… Je note également plusieurs agents irritants tels que le limonène, le linalool et le benzyl benzoate. Bref, ce déo me donne l’impression de vendre des vertus qu’il ne possède pas. Je ne l’achèterais pas.

 

SoapWalla - Citrus

Ingrédients : Butyrospermum parkii (Shea) butter*, Zea mays (Corn) starch*, Helianthus annuus (Sunflower) seed oil*, Simmondsia chinensis (Jojoba) seed oil*, Sodium bicarbonate*, Rosa rubiginosa (Rosehip) seed oil*, Lecithin*, Glycerin*, Cymbopogon flexuosus (Lemongrass) herb oil*, Kaolin, Tocopherol*, Citrus aurantium bergamia (bergaptene-free Bergamot) fruit oil*, Citrus aurantifolia (Lime) peel oil, Citrus paradisi (Grapefruit) peel oil, Litsea cubeba (May chang) fruit oil*, Vanilla planifolia (Vanilla) fruit extract, Limonene**, Citral**, Linalool**, Geraniol**, Isoeugenol** *Certifié Biologique ** Naturellement présent dans les huiles essentielles

@liferoadknitting : J’ai beaucoup entendu parler de ce déodorant, genre un pionnier en matière de déodorant bio efficace, le plus efficace du marché. Annoncé sans aucun risque de tache blanche ou d’auréole en plus. J’ai envie de me ruer dessus ! Mais... premier souci, je ne trouve pas de label bio malgré l’indication "certifié biologique". Ensuite, là aussi la liste des ingrédients est longue, mais peut-être faut-il tout ça pour qu’un déodorant soit vraiment efficace ? J’ai des doutes... que dois-je penser ? Il y a également du bicarbonate de soude, même si ce n’est pas le premier ingrédient... Et de nouveau ces fameux linalool et limonene.... ils ont beau être "naturellement présents" dans les huiles essentielles, ils ne me rassurent pas. Naturel ne signifie pas de facto bon pour la santé ^^ Là aussi je compte sur Deborah pour m’éclairer !

@littlegreenbee : Quelle pression ! :p Je trouve que tu te débrouilles déjà à merveille :) Je n’aime pas les déodorants en crème : ils ne sont pas agréables à appliquer, de la matière se glisse sous les ongles et je trouve que ce n’est pas hygiénique de mettre ses doigts dans un pot. En hiver, la crème a également tendance à durcir, et l’application n’est vraiment pas facile. Niveau composition, celle-ci est déjà plus légère que la précédente mais il est vrai qu’on y retrouve plusieurs allergènes potentiellement irritants : limonene, citral, linalool, geraniol et isoeugenol. Le fait qu’on les retrouve naturellement dans les huiles essentielles ne change rien à leur caractère irritant…Je ne vois donc pas l’intérêt de le mentionner. Je souligne d’ailleurs que les HE sont puissantes et sujettes à précaution. Pour revenir à la composition, celle-ci n’est pas mauvaise : ce déodorant ne présente pas d’ingrédients toxiques, mais plusieurs agents potentiellement irritants. D’un point de vue strictement personnel, je le trouve cher (16,90€/60ml) et je n’aime pas le format « crème ». Enfin, pourquoi se prétend-il bio sans en avoir le label ?

 

Le Moly - Coco naturel

Ingrédients : Beurre de karité*, huile de coco brute*, beurre de cacao*, arrow root*, oxyde de zinc (sans nanoparticule) * issu de l’agriculture biologique

@liferoadknitting : Aaaah là c’est facile non ? Très peu d’ingrédients (mais est-ce qu’un déo si "léger" peut être efficace ?), rien qui ne risque d’attaquer mes tricots et certifié Nature & Progrès. Genre le label ultime en matière de produits bio non ? Alors Deborah, tu choisirais celui-là toi ???

@littlegreenbee : Très bonne question. Ce déo se situe clairement dans une approche minimaliste, ce que j’approuve. J’apprécie le fait qu’il ne contienne ni bicarbonate de soude ni huile essentielle, les personnes à la peau sensible, les femmes enceintes ou allaitantes en seront donc ravies. Le prix est plus abordable (10€/50ml) mais de nouveau en format crème. Niveau label, je te confirme qu’on ne peut que l’approuver. En fait toute la démarche éthique est à souligner : pot en verre, composition minimaliste, certifié Nature & Progrès, slow cosmétique, sans huile de palme, fabriqué à la main en France. Il mérite donc d’être testé. Quant à l’efficacité, c’est ici l’oxyde de zinc, de par son action anti-bactérienne, qui va faire le job. Malgré le format en crème, il me fait de l’œil !

 

Schmidt’s - Jasmine Tea

Ingrédients : magnesium hydroxide, cocos nucifera (coconut) oil, mar*anta arundinacea (arrowroot) powder, butyrospermum parkii (shea butter), caprylic/capric triglyceride (fractionated coconut oil), simmondsia chinensis (jojoba) seed oil, euphorbia cerifera (candelilla) wax, natural fragrance, tocopherol (vitamin e, sunflower derived) *issu des huiles essentielles

@liferoadknitting : La liste des ingrédients n’est pas courte mais elle n’est pas très longue non plus. La composition me semble assez propre même si je bloque sur les triglyceride (je compte sur Deborah pour me donner son avis, mes recherches sur le net n’ayant pas été fructueuses). "Natural fragrance", ça ne veut rien dire pour moi, qu’est-ce qui se cache derrière exactement, on ne le sait pas. Mais rien ne risque d’abîmer mes tricots dans cette compo et en plus, il est en stick, ce que je préfère... Mouais.... je me rends compte qu’il n’a pas de label bio en fait... et je suis déçue.

@littlegreenbee : Les déodorants Schmitd’s sans bicarbonate de soude sont ceux que j’utilise depuis plusieurs années. Le format stick est idéal, et il dure très longtemps. C’est le déo naturel le plus efficace que j’ai testé. Et que dire de son odeur ? Délicate, apaisante, un régal olfactif ! Pour la signification « natural fragrance », cela signifie qu’elle n’est pas d’origine synthétique ou d’alcool, mais directement de plantes, de minéraux, ou d’huiles essentielles. Quant au caprylic/capric triglyceride, je te confirme qu’il s’agit d’huile estérifiée, dont les bénéfices pour la peau sont inexistants. J’en parlais déjà plus haut. Un choix dommage de la part de Schimdt’s. Tout comme l’absence de label… Je reste donc sur le Moly, reste à voir s’il sera efficace…

 

"Recette maison"

@liferoadknitting : J’ai également reçu une recette de déo "maison". Ne connaissant pas sa provenance initiale et ne voulant pas commettre d’impair envers la personne qui me l’a gentiment partagée, je ne la publierai pas ici. Je pense qu’il faut souligner à quel point fabriquer ses propres produits peut être un plus pour la santé. La recette en question contient beaucoup d’huiles essentielles, ce qui me freine. Je les ai utilisées un temps, mais ce ne fût pas toujours heureux. Aujourd’hui, je leur préfère les hydrolats, moins forts, moins risqués, non seulement pour les personnes sensibles comme moi mais aussi pour les animaux. Je me pose des questions sur le contact huiles essentielles/laine. Peut-être faudrait-il faire des échantillons et tester avec différentes huiles pour en avoir le coeur net ?

@littlegreenbee : N’étant pas naturopathe, je ne me sens pas véritablement à même de donner un avis constructif. Je sais néanmoins qu’il faut être très prudent avec l’HE de palmarosa, car elle peut causer de fortes irritations. Il est donc primordial de faire un test cutané avant de réaliser la moindre recette.

 

La pierre d’alun

@liferoadknitting : Minerai composé de sulfate double d’aluminium et de potassium, la pierre d’alun a été super efficace sur moi. Je l’ai utilisée un temps, temps lointain où je n’étais pas encore hyper attentive à ce que je consommais... Elle bloque la transpiration et ne tache pas les vêtements. Mais elle est pleine d’aluminium. Je sais qu’il peut y avoir controverse sur la dangerosité de tel ou tel ingrédient mais moi j’applique le principe de précaution quand je peux. Je me rase les aisselles donc j’ai forcément des micro-coupures qui rendent ma peau plus perméable. Mes seins sont plein de fibroadénomes (comme ça vous saurez tout), rien de grave, mais je subis des examens annuels, des fois bi-annuels depuis mes 35 ans pour surveiller l’évolution de ma santé sénologique. J’ai même déjà eu droit à une biopsie. Donc je suis doublement sensibilisée au potentiel cancérologique de certains produits (et d’autant plus les déodorants, mais, parenthèses, c’est aussi pour ça par exemple, que je ne me teins pas les cheveux, certaines études faisant des liens entre teintures pour cheveux et cancer du sein).

@littlegreenbee : Je suis d’accord avec toi concernant la pierre d’alun. C’est ce que j’utilisais adolescente, comme alternative aux déos classiques, et aussi car il n’existait tout simplement pas de déos bio ou naturels comme on peut en trouver à l’heure actuelle. Ceci dit, chez moi, la pierre d’alun a tout simplement cessé d’être efficace…Et j’ai lu que ça arrivait chez beaucoup de personnes. Par ailleurs, si la toxicité de la pierre d’alun n’est pas prouvée, il n’en reste qu’elle contient de l’aluminium. Or, comme toujours c’est « la dose qui fait le poison » et c’est souvent l’effet cocktail de l’ensemble des substances qu’on met sur notre peau qui en devient toxique, alors tant qu’à faire, autant opter pour une alternative sans sels d’aluminium…

Mon choix

Bien que j’ai des réticences à plonger directement mes doigts dans un produit quel qu’il soit, et ce car je crains de le contaminer, le label Nature & Progrès est une telle valeur sûre à mes yeux que je vais passer outre ce petit frein. La composition du déodorant Le Moly - Coco naturel est juste idéale selon mes critères (attention, certains de leurs déodorants contiennent des huiles essentielles, si un autre parfum devait vous intéresser, vérifiez sa composition). Je vais prendre une petite spatule en bois pour l’application, par curiosité, mais me connaissant, je pense que je vais vite sauter cette étape et y aller directement au doigt. A l’heure où j’écris ces lignes, je n’ai évidemment pas encore commandé le déodorant, je viendrai vous faire un retour dans quelques mois.

Conclusion

Pour protéger ses lainages, on évite :
- le parfum
- le bicarbonate de soude
- l’alcool
- les huiles essentielles (potentiellement)

Pour protéger sa peau et sa santé, on évite, entre autres :
- les sels d’aluminium
- certains conservateurs
- les composés éthoxylés
- les parabens
- les huiles estérifiées
- les agents irritants tels que le limonène, le linalool et le benzyl benzoate, le geraniol, l’isoeugenol, le bicarbonate de soude, ...
(et on reste prudent avec les huiles essentielles ;) )

Cette liste n’est pas exhaustive. Je vous invite à faire vos propres recherches si vous voulez en savoir plus. J’espère que cet article vous a intéressé et que vous avez apprécié mon échange avec Deborah ! Merci à elle d’avoir accepté de m’aider <3 N’hésitez pas à découvrir son travail sur son blog et à vous abonner à son compte instagram (d’autant plus que, entre nous, chuuuut, elle va normalement bientôt se mettre au tricot ! Alors, sans pression, n’hésitez pas à l’encourager et à lui montrer les meilleurs aspects de la communauté tricot).

Vous pouvez retrouver Deborah @littlegreenbee sur son blog www.littlegreenbee.be et sur instagram !

Rejoins-moi sur les réseaux ! =)
Facebook
Instagram
Mastodon

Et si tu lisais aussi:

Laissez-moi un commentaire

14 comments
  • BribriM/bottienne sur Ig , le jeudi 30 janvier 2020, à 13:36

    Le fait que le déodorant Le Moly soit sous forme de crème, voire de chantilly ne doit pas rebuter les prochains/prochaines utilisateurs/utilisatrices. La preuve : mon H, qui est toujours dubitatif quant aux nouveaux produits que j’introduis dans notre salle de bains, l’utilise sans objection !
    Ps : je ne suis absolument pas une influenceuse ni payée par qui que ce soit !

    Répondre à ce message

    • Nessa Ulne , le jeudi 30 janvier 2020, à 13:51

      Tu as raison, cela ne devrait pas rebuter. D’ailleurs, comme je le dis dans l’article, je vais passer au-dessus parce que, clairement, vu la compo ultra propre, ce déodorant mérite d’être au minimum essayé. Merci d’être passée ;)

      Répondre à ce message

  • cloé/pelote et repelote , le jeudi 30 janvier 2020, à 14:39

    Au risque de passer pour une hippie... j’ai opté pour pas de déo du tout pour ne nuire ni à ma santé ni à mes tricots ;) je sens la transpiration en fin de journée certes, mais c’était déjà le cas avec tous les déodorants que j’ai pu tester. Du coup autant économiser sur tous les plans !

    Répondre à ce message

    • Nessa Ulne , le jeudi 30 janvier 2020, à 15:06

      Et bien je ne te trouve pas hippie, même si je comprends très bien pourquoi tu dis ça ;) Ton option est tout à fait valable et, je précise pour ceux et celles qui nous liraient, pas "sale". Il m’arrive de la pratiquer régulièrement et je connais d’autres personnes qui le font. Le plus compliqué, ce sont les odeurs de transpiration dues au stress et aux angoisses, notamment sur les lieux de travail, c’est ça en fait qui fait que l’on "sent mauvais" (en dehors d’éventuels problèmes d’hygiène évidemment ou de certains médicaments qui peuvent altérer nos sécrétions, mais ce n’est pas le sujet ici). Mon naturel anxieux fait que je ne me sentirais pas capable de me passer de déodorant dans certains circonstances. Merci pour ton commentaire, merci d’avoir soulevé le sujet et bravo pour ta santé et ton portemonnaie ;)

      Répondre à ce message

  • Julie , le jeudi 30 janvier 2020, à 15:37

    Super récap, merci pour tes recherches :)
    J’ai testé pour ma part le Schmidt Jasmine tea. La texture est assez crémeuse et le format stick est assez pratique à utiliser, même s’il vous ce un peu quand il fait frais. Il ne m’irrite pas et l’odeur est très agréable, il sent bon toute la journée mais l’odeur n’est pas très forte. Par contre, il tâche les vêtements, il m’a fait des traces jaunes sur quelques unes de mes blouses blanches et sur les tricots, il laisse un résidus un peu gras, j’ai l’impression que ça feutre légèrement également. Je n’ai pas constaté de décoloration, mais c’est parce que je ne mets plus ce deos avec mes tricots ou vêtements clairs depuis que j’ai vu le résultat. Je tiens à préciser que ma transpiration ne tâche pas mes vêtements habituellement. J’avais testé la version bergamote citron vert (contient du bicarbonate de soude) et il tâchait beaucoup moins mes vêtements et n’avait pas ce fini gras qui finit pas se déposer sur le vêtement porté.

    Répondre à ce message

    • Nessa Ulne , le jeudi 30 janvier 2020, à 16:05

      Merci pour ton super retour d’expérience ! Tu apportes un excellent complément d’information ! Et quel déo mets-tu alors maintenant avec tes tricots ?

      Répondre à ce message

      • Julie , le jeudi 30 janvier 2020, à 16:46

        Un deo pas ouf mais qui a le mérite de ne rien tâcher ! C’est le sanex en stock dermo protector. Je ne saurais pas analyser sa compo, si vous avez plus d’infos, n’hésitez pas à partager. Il a peu d’odeur, fonctionne bien, ne tâche pas et n’est pas irritant.
        En fait, j’ai 3 déos et je tourne suivant ce que je mets, la météo, le sport toussa :D

        Répondre à ce message

  • Lapoirebavarde , le jeudi 30 janvier 2020, à 16:27

    Je ne peux que te recommander Le Moly ! Le seul deo bio qui me convienne : je fais une forte réaction au bicarbonate (2 applications et j’ai les aisselles en feu à vivre les bras en l’air...) et ma transpiration est odorante et importante. Aucun produit sans bicarbonate n’était assez efficace sur moi jusqu’à ce que je découvre Le Moly. J’avais peur de la texture mais c’est pas si mal (Chantilly un peu). Par contre, je trouve qu’il vaut mieux éviter les poils avec car sinon l’application est moins facile/ agréable.

    Répondre à ce message

    • Nessa Ulne , le jeudi 30 janvier 2020, à 16:57

      Super ! Merci beaucoup pour ces informations complémentaires ! C’est toujours précieux et je suis complètement rassurée quant à mon choix. La précision quant à "l’application sur poils" est super intéressante, je n’avais pas pensé à ce détail. Quel parfum utilises-tu ?

      Répondre à ce message

  • Rotomondade/Lisaleo , le jeudi 30 janvier 2020, à 20:11

    Intéressant. Pour ma part, je pense avoir trouvé LE déo idéal (je prend avec bicarbonate...). Il faudrait tester les versions sans bicarbonate disponible : https://lessavonsdejoya.com/18-deodorants-solides
    Si tu as un avis sur la compo, je suis preneuse :-*

    Répondre à ce message

    • Nessa Ulne , le vendredi 31 janvier 2020, à 09:09

      On m’a justement parlé de cette marque de déo hier en privé. Elle plaît beaucoup apparemment ! Lequel prends-tu que je puisse regarder la composition ?

      Répondre à ce message

  • Véronique , le jeudi 30 janvier 2020, à 21:20

    Je suis ravie de cet article... depuis des années je prend un deo roll on, marque nivea. Depuis quelques temps, je regarde la composition de ces produits et je m’y perds. Vos explications à toutes les deux est un bon éclairage pour définir un nouveau choix de deo. Le stick me plaît, le format crème un peu moins... à voir
    Bisous

    Répondre à ce message

    • Nessa Ulne , le vendredi 31 janvier 2020, à 09:07

      Nous sommes heureuses d’avoir pu t’éclairer ! Tu possèdes déjà les bases : si tu t’y perds, le problème, c’est le produit, pas toi ;)

      Répondre à ce message

modération a priori

moderation info

forum qui etes vous
saisie texte legend

.

Bienvenue...


.. sur mon blog tricot ! Tricoter est devenu essentiel pour moi, j’y ai véritablement trouvé ma voie/voix dans tous ses aspects. Ce blog est la porte ouverte vers mon univers, mais aussi vers le tricot en tant qu’art et artisanat. En espérant que, vous aussi, vous y trouviez votre voie/voix. Pour en savoir plus, je vous invite à lire ma rubrique "Causeries" et à vous promener sur le blog ! Bonne visite !

Recherche


Me suivre, ailleurs ...


Besoin d'un rédacteur/correcteur ?
Contactez-moi !

Portfolio